Coin Partage, Ma vie de maman

Suite de mon récit de grossesse : le jour J

Voilà la suite de Mon récit de grossesse, suite logique –> l’accouchement !

Avant d’être enceinte ça m’était arrivée de penser à ce fameux moment, et faut l’avouer je le redoutait un peu… Et puis une fois enceinte, je n’y ai pas vraiment pensé ! Aucune crainte et cela jusqu’à la fin.

Le jeudi 2 juin 2016 vers 23h, nous étions donc tranquillement avec Papa Steevo dans notre chambre à regarder une série, quand soudain j’ai ressenti un petit écoulement… mais très léger. Bon dans le doute je me suis levée, soulevée la couette et là une petite auréole sur les draps. Un instant de flottement est resté entre lui et moi. Est ce la perte des eaux ? Vu que c’était vraiment léger, je me suis rallongée en me disant, « non c’est trop tôt ça ne peut pas être ça ». Quelques minutes après ça recommençait… Nous nous sommes levés et là Papa Steevo s’est mis à faire les 100 pas dans la maison, un peu paniqué de la situation ! J’ai attendu un peu debout, et voulant avoir une confirmation j’ai téléphoné à l’hôpital pour leur demander conseil. On m’a répondu que c’était probablement ça et que pour en être certaine, il fallait que je prenne un récipient pour voir la quantité de liquide que je perdais (oui oui c’est très glamour) et que si j’arrivais à la moitié d’un verre il fallait que je vienne à l’hôpital.

J’ai donc exécuté le conseil et effectivement le verre se remplissait petit à petit. Nous avons donc pris la décision d’aller à l’hôpital. J’ai pris le temps avant de partir, de prendre une douche, la valise étant prête depuis un moment je n’avais rien d’autre à me soucier.

Il était 1h du matin direction l’hôpital ! En sachant certainement que nous reviendrons à 3…

J’ai été assez rapidement prise en charge, la sage femme a effectué des tests pour voir réellement si c’était bien la perte des eaux. Je me suis levée de ma chaise et là plus de doute ! Ça avait bien rompue. Elle m’a demandé si j’avais des douleurs, des contractions, une gêne, je n’avais rien de cela. Mais vu que la poche était rompue, une hospitalisation était nécessaire.

Elle m’a dit de bien me reposer, que l’accouchement aurait lieu le vendredi ou le samedi en fonction de la venue des contractions ou non. J’ai été placé sous monitoring une bonne partie de la nuit, louloute naîtra donc bien avant le 11 juillet… J’ai culpabilisé, alors qu’il n’y avait pas de raison… La fatigue nous emporta ce soir là Papa Steevo et moi.

Le vendredi 3 juin au matin, toujours rien, pas de contractions, rien du tout du tout ! Tout allait très bien ! La sage femme me montra des exercices pour les faire venir, debout, sur un ballon, le temps le permettait donc j’ai aussi fait le tour de l’hôpital mais non rien à y faire ! Le vendredi soir nous étions toujours au même point !

Je savais qu’on allait me déclencher si ça ne venait pas naturellement, la poche des eaux étant rompue, bébé courait le risque d’attraper une infection. Je redoutais par contre un peu le moment du déclenchement, je n’en avais pas entendu  beaucoup de bien… Et puis je n’ai pas eu le choix.

Samedi 4 juin, la poche étant rompue depuis 33h, la sage femme est venue me poser une perfusion à 9h30 avec un produit pour déclencher les contractions. Voilà c’était parti, dans quelques heures elle sera là ! Nous serons 3 ! (Petite pensée à ma collègue qui se mariait ce jour là ^^ j’aurais du assister brièvement au mariage).

Finalement ça c’est plutôt bien passé, le produit a fait effet assez rapidement, j’ai senti progressivement monter la douleur, c’était très supportable, comme des douleurs de règles. Toutes les 20 min elle venait augmenter la dose et me demandait comment ça allait. Ça a duré jusqu’à 11h30, et puis à ce moment là la dilatation était à 4. Elle m’a demandé si je souhaitais la péridurale. Ma réponse était « oui », c’était ce que je souhaitais.

Elle m’a donc emmené en salle d’accouchement pour poser la péridurale. Papa Steevo ne pouvait pas assister à cela, elle l’emmena se changer pour venir me rejoindre par la suite. L’infirmier anesthésiste est venu très vite ! Il était très sympathique on a même rigolé l’ambiance était vraiment géniale 🙂 j’arrivais à contrôler les contractions. Il m’expliqua comment la pose allait se passer, la position à prendre, le contrôle de la respiration. Et puis l’anesthésiste arriva 10 min après. Je n’ai pas du tout eu le temps de redouter quoi que ce soit en fait, j’ai l’impression que je ne réfléchissait même plus, je pensais à ma respiration et c’était tout. La pose s’est très bien déroulée, aucunes douleurs, et là comme par magie au bout de même pas 2 min ça faisait déjà effet ! Il était à ce moment là 12h30.

Il n’y avait plus qu’attendre que le travail se fasse. Papa Steevo parti manger un petit peu, et moi je me suis endormie sur de la musique douce que l’infirmier avait mis en fond ! (Vous voyez j’étais complètement apaisée ^^).

De temps en temps la sage femme venait voir ce qu’il en était, ça avançait assez vite. Je ne ressentais donc pas de douleurs, mais je sentais que ça travaillait tout de même et que louloute commençait à descendre.

14h45 l’infirmière me demanda de faire une première poussée. Elle venait faire son « contrôle habituelle » et du coup j’ai été un peu surprise de la demande, je ne pensais pas que ce serait maintenant. Et là elle m’a répondu « c’est bon on va tout préparer on arrive c’est le moment ». Petite boule d’adrénaline qui monta en moi ! Papa Steevo était tout excité et ne savait pas trop où se mettre ^^.

15h tout était prêt, ayez on y était il va falloir tout donner ! Et j’ai tout donné ^^ ! Je pense que ma péridurale était vraiment bien dosée, parce que je savais exactement quand pousser mais sans aucune douleur. Louloute était vraiment pressée à priori, car même entre les poussées elle faisait le travail toute seule ! J’ai eu un petit coup de chaud (grande sportive que je suis…^^) je demanda à Papa Steevo de m’asperger un peu de brumisateur mais dans la panique il m’a « inondé » en en faisant beaucoup trop couler !! Les 2 sages femmes ont bien rigolé et l’ont aidé, tout ça en plein accouchement c’était assez drôle même pour moi ça m’a détendu :-).

15h15 louloute était là, toute belle, pas trop petite, ni trop mince (j’avais assez peur vu que le terme n’était que dans quelques semaines…) Elle était parfaite ! Forcément en tant que parents…:-). Tout s’est super bien déroulé, sans besoin d' »ustensile » le papa était présent, je n’avais pas mal, je n’ai pas déchiré ^^ Tout allait très bien ! C’était une petite crevette tout de même 2kg390, 46cm.

Par la suite nous sommes restées 2h en salle d’accouchement pour effectuer du peau à peau. Un instant rien qu’à nous. Nos premiers instants magique.

Et puis nous sommes montées dans une chambre. Nous avons été placé en « unité kangourou » Une partie spéciale de la maternité pour les bébés prématurés. Même si nous avons tenu bon le plus loin possible nous étions encore dans la zone de prématurité.

Louloute n’était pas dans un berceau, ni dans une couveuse, mais dans un lit chauffant afin de réguler sa température qui était assez basse. Elle était branchée à une machine. C’était un peu dur à voir…Mais ce qui me réconfortait c’est que nous étions ensemble dans la même chambre, nous n’avons jamais été séparés.

Les premières 48h, nous étions interdit de visite, du fait de la fragilité de louloute. Ça a été dur pour la famille mais pas pour nous. On avait besoin de repos et de se retrouver qu’entre nous.

Vu son petit poids, son alimentation était beaucoup suivie. Elle ne mangeait pas assez, ils ont été dans l’obligation de la nourrir par sonde… Moment assez dur pour moi, très dur même. Entre le papa qui avait repris le travail, être enfermée dans cette chambre depuis quelques jours, voir louloute si petite et qu’on lui infligeait déjà des misères… Ma culpabilité revenait. Heureusement que Papa Steevo venait me voir après son travail, même si parfois c’était brièvement, ça me reboostait !

Nous sommes donc restées 11 jours dans cette chambre ! Ça m’a paru vraiment très long…je n’avais qu’une hâte c’était de rentrer chez nous. J’attendais avec impatience ce moment où on allais me dire « Demain on vous laisse sortir »!

Louloute ayant repris un peu de poids, s’alimentant beaucoup mieux, donc avons pu enfin sortir et rentrer à la maison pour commencer notre nouvelle vie à 3 !

Je ne garde quasiment tout de même que des bons souvenirs de ma grossesse et de mon accouchement, malgré les péripéties. Tout s’est très bien passé dans l’ensemble. L’équipe médicale en est pour beaucoup et bien sûr le soutien familial également ! Grosse mention spéciale à Papa Steevo bien évidemment, qui du jeudi au samedi a dormi sur une chaise à côté de moi à l’hôpital et qui a été présent du début à la fin durant cette grossesse. 

J’ai été très bien suivie, je me sentais rassurée. J’ai eu tout de même un baby blues à la maternité pendant quelques jours… J’ai eu de la chance vraiment d’avoir une équipe à l’écoute, qui m’a vraiment épaulée, aidée, remise en confiance. Et en 11 jours on tisse des liens forcement :-). 

Je suis désormais une maman comblée, avec une louloute + qu’en forme et qui grandit très bien ! 

Voilà ma petite histoire. On verra ce que donnera la prochaine … un jour… 😀

 

 

2 réflexions au sujet de “Suite de mon récit de grossesse : le jour J”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s