Coin Partage, Ma vie de maman

L’envie de devenir parents

Je vous fais partager aujourd’hui, un petit bout de notre histoire à Papa Steevo et moi même, concernant la phase de conception de notre louloute.

Après mûre réflexion, au mois de février 2015 nous prenons la décision de concevoir un enfant. Nous nous aimions depuis 9 ans, et nous nous sentions prêts tout les 2 à devenir parents. Prêt à transmettre, à éduquer, à passer de 2 à 3, transformer notre petit cocon d’amoureux en un petit nid familial 🙂

On ne s’attendait pas bien sûr à ce que ça marche tout de suite, 1 mois, puis 2, puis 3 … puis 7 mois sans succès. A partir de ce moment là j’ai commencé à y penser beaucoup, et à me demander si un de nous 2 n’avait pas un problème. (Bon après en général on entend bien dire qu’il faut parfois 1 an d’essai avant que la conception ait lieu). Mais bon dans la tête ça travaillait quand même… Surtout que j’ai le syndrome des ovaires polikystiques qui n’aide pas… Je n’ai jamais pris de traitement, mon gynéco n’ayant jamais voulu dû à certains antécédents dans ma famille.

Au 8ème mois d’essai approchant des 1 an, je décida de prendre un rdv pour la fin de l’année avec mon gynécologue afin d’en parler avec lui.

Au mois d’octobre, je faisais des rêves étranges et tous les soirs ! Choses qui ne m’arrive très peu, j’ai trouvé ça bizarre, et je me suis dis « et si c’était un symptôme ? » J’avais aussi un rythme cardiaque plus élevé qu’habituellement. A cette période là je ne pensais plus tellement à la conception attendant sagement mon rdv gynéco. Et au niveau de mes cycles vu qu’ils sont irréguliers, compliqué de savoir pour moi si j’avais du retard ou non. Je décida donc de faire un test un matin ou je ne travaillais pas.

Et là… le choc ! J’effectua mon test urinaire, et une très légère barre est apparue à côté de celle de contrôle. J’ai du m’asseoir et contempler le test dans tous les sens un bon moment ! J’ai pleuré toute seule, je tremblais, j’ai du même crier de joie. Mais je ne pouvais pas rester avec ma barre toute pâlotte. Une fois mes esprits repris, je suis allée dans un laboratoire effectuer une prise de sang pour en avoir le cœur net ( la prise de sang étant plus fiable). Le trajet a été compliqué ! Mes jambes étaient toute flagadas et je pleurais toujours de joie !

La prise de sang effectuée, il n’y avait plus qu’à attendre les résultats… L’attente fut très longue ! Et surtout de garder ça pour soi ce fut très dur ! Je ne voulais pas avertir Papa Steevo avant d’en être certaine. Et là le verdict tomba : un taux apparu 93 ! J’étais donc au tout début, mais j’étais bel et bien enceinte. La joie procurée à ce moment là est juste indescriptible…

Maintenant il fallait une façon de l’annoncer, je suis repartie acheter des petites chaussettes où était noté « I Love Papa ». J’ai emballé tout ça et je l’ai posé dans son assiette du dîner.

Lorsqu’il est rentré il était ravi de trouver un petit cadeau dans son assiette, il l’ouvrit donc et à ce moment là mon cœur battait tellement vite ! J’avais envie de lui dire « aller dépêche toi ^^ ! » Une fois qu’il eut découvert les chaussettes, il a eu un regard surpris 🙂 puis heureux 😀 Evidemment nous nous sommes enlacés, j’ai pour ma part repleuré, et plus rien n’avait d’importance à part notre nouvelle vie qui nous attendait !

Nous avons donc mis 9 mois avant de concevoir notre louloute. Période qui fut à la fois longue et si peu finalement quand je connais le parcours de certains, j’en suis consciente.

Ça a donc marché au moment où j’y pensait le moins. Comme quoi le psychologique à certainement une part de vrai là dedans. Après ce n’est pas évident de ne pas y penser quand on le désire fort.

S’en suivent 9 mois ou presque 😉 avant de découvrir la jolie petite frimousse de notre mini-nous! Je vous raconterais tout ça + tard !

Ce qui est surtout compliqué dans cette période de conception, c’est quand l’entourage te répète sans cesse, « Alors bientôt un bébé ? » « Vous attendez quoi ? » « Les prochains se seront vous ». Evidemment ce n’est pas dit méchamment ni fait exprès, ils n’étaient pas au courant qu’on essayait. C’était notre envie personne n’avait besoin de le savoir, mais ça nous rappelait toujours qu’on y arrivait pas, au début on réagit bien, et j’avoue que vers le 7-8ème d’essai je craquai dans un coin lorsque le sujet était abordé.

Donc attention à ne pas dire ce genre de phrases à votre entourage ça pourrait blesser plus que l’on croit !

Et vous racontez moi, comment vous avez su que vous étiez enceinte ? Comment l’avez vous annoncé au papa ? La conception s’est faite rapidement ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s